Accueil > Blog > Quel système de climatisation choisir?

Quel système de climatisation choisir?

31 mai 2019

C'est décidé! Cet été, vous souhaitez rester au frais dans votre intérieur pendant que la canicule sévira à l'extérieur.

Une solution serait d'installer, chez vous, un système de climatisation.

Avant de faire votre choix, il est important de se concentrer sur les points suivants :

1 - La puissance

Le choix de la puissance de son futur climatiseur est très important dans son processus d'achat, parce que plus la puissance de l'appareil est élevée, plus il est énergivore.

Si l'appareil est sous-dimensionné (avec une puissance plus faible que l'espace à climatiser), il compensera son manque de puissance en fonctionnant continuellement en surrégime. Ainsi, le climatiseur consommera inutilement une importante quantité d’électricité pour une efficacité très limitée, soit peu satisfaisante et inconfortable.

Si l'appareil est surdimensionné (avec une puissance plus élevée que l'espace à climatiser), il ne consommera pas beaucoup plus d’électricité, mais il vous aura coûté trop cher à l'achat, puisqu' inutilement trop puissant.
De plus, le climatiseur compensera sa surpuissance en raccourcissant ses cycles de fonctionnement et d'arrêt (uniquement pour les climatiseurs classiques).

Par exemple, pour une surface habitable de 1200 pi², on devrait utiliser un appareil mural de 21 000 BTU.  Dans le cas d’un appareil central, on devrait compter plus du double de la puissance, puisque dans ce cas, en climatisation, l’air doit être diffusé à travers un réseau de ventilation, d’où la nécessité d’une plus grande puissance.

Voici un tableau, à titre indicatif, pour vous aider à déterminer le format standard du climatiseur qu'il faut pour vos espaces. (Notez que certains facteurs comme la hauteur du plafond, le nombre de personnes dans la pièce, l'ensoleillement de la pièce, etc. peuvent faire varier ces valeurs).

Pieds carrés d’espace à rafraîchirFormat du climatiseur (BTU par heure)
100 à 1505000
150 à 2506000
250 à 3007000
300 à 3508000
350 à 4009000
400 à 45010 000
450 à 55012 000
550 à 70014 000
700 à 100018 000
1000 à 120021 000
1200 à 140023 000
1400 à 150024 000
1500 à 200030 000
2000 à 250034 000

 

2 - La consommation énergétique

La cote SEER (ratio d’efficacité énergétique saisonnier) mesure ce taux de rendement. Plus la cote est élevée, plus la consommation énergétique sera faible. Cette donnée s’avère des plus utiles pour trancher entre plusieurs produits aux caractéristiques très similaires.

3 - Le bruit de fonctionnement

De la même manière que la chaleur peut être gênante, le bruit de la climatisation peut aussi avoir des effets néfastes :

- On estime à environ 60 dB le seuil « gênant » de l'ambiance sonore.

- Mais c'est à partir de 50 dB qu'un bruit d'ambiance devient vraiment gênant.

 

Ensuite, il est important de savoir si vous souhaitez climatiser quelques pièces uniquement ou votre maison en entier. 

  • Si vous souhaitez climatiser quelques pièces, il vous faudra acquérir des appareils individuels (un climatiseur de fenêtre, mural ou portatif).

Pour rafraîchir un espace de 100 à 550 pi², il vous faudra disposer d'un appareil d'une puissance de 5 000 à 12 000 Btu/h.

- Le climatiseur de fenêtre pourrait représenter un bon choix pour des petits espaces, sur le plan économique, pour des locataires par exemple. Cependant, ce modèle est assez bruyant.

- Si vous avez un boîtier encastré dans le mur, prévu à l'effet d'un climatiseur, vous pourrez vous procurer un appareil mural, qui est, lui, plus silencieux que le précédent, mais plus coûteux.

- Enfin, vous aurez la possibilité d'utiliser un appareil mobile si vous ne souhaitez pas obstruer une trop grande partie de votre fenêtre. Mais son efficacité peut être moindre, en comparaison aux 2 précédents appareils.

 

  • Si vous souhaitez climatiser toute votre propriété, le choix idéal se tournera vers un système central

Si votre propriété ne dispose pas d’un réseau de conduits d’air (chauffage à air pulsé), vous aurez la possibilité de faire installer l'un des systèmes suivants:

Un climatiseur «bibloc» qui comprend un compresseur et un condenseur installés à l’extérieur de la maison avec un ou plusieurs diffuseurs d’air frais placés en haut des murs.

Un «plafonnier» qui se loge dans le comble («entretoit») et distribue l’air frais par des conduits flexibles débouchant au plafond des pièces. Mais il faut savoir que sa localisation peut rendre son accès difficile et peut compliquer l’entretien.

Un système de thermopompe centrale qui se distingue par sa dualité: l’inversion de son système de climatisation en fait un générateur d’air chaud durant la saison froide.

Un climatiseur central à air qui possède un compresseur situé à l’extérieur de la résidence. Son second composant, soit l’évaporateur, se greffe au cœur d’un système de chauffage central d’où l’air rafraîchi est distribué dans toutes les pièces par les conduits de ventilation.

 

N'oubliez pas de porter une attention particulière sur la garantie de votre appareil.

Aussi,

- Vérifiez la qualification de votre installateur auprès de la Régie du bâtiment du Québec. Un bon appareil mal installé ne produira pas l’effet souhaité.

- Consultez le site Internet de l’Office de la protection du consommateur pour vous assurer de faire un choix éclairé.

Retrouvez ici le contenu original
Partager

Éric Paradis

Courtiers immobilier Résidentiel et Commercial

418 580 1378